Comment éviter le mal de l’altitude lors d’un voyage au Pérou

Le mal de l’altitude au Pérou est un élément important à prendre en compte lors de voyages qui vous amèneront à grimper des hauts sommets. Cuzco (3399 mètres) et le Machu Picchu (2430 mètres) sont donc des endroits pour lequel il faut se préparer. Arequipa, ou encore Puno, sont également des lieux où l’altitude peut vous surprendre physiquement.

Mal altitude Pérou

Le mal de l’altitude, c’est quoi?

En étant dans une zone située en haute altitude, le corps subit un choc. Les symptômes sont variés : fatigue, vertige, faible respiration, mal de tête, voir même des nausées ou des vomissement. Concrètement certains sont plus sensibles que d’autres mais il est certain que vous allez ressentir au moins un de ces effets. Lors de notre voyage au Pérou, nous avons eu tous les deux des difficultés de respiration et de la fatigue (très grosse fatigue).

Comment éviter ca ?

1. S’acclimater

Ça paraît évident mais le meilleur moyen de combattre le mal de l’altitude est de se reposer! Une sieste le jour de votre arrivée ou un à deux jours de repos le temps de laisser le temps au corps de s’habituer est indispensable. Si vous vous sentez que très peu touché par le mal des montagnes comme on dit, prenez au moins votre temps les deux premiers jours.

2. Feuille de coca

Mal altitude Pérou

Vous connaissez le maté? Ce n’est pas pour rien si cette infusion à base de feuilles de coca est très consommé au Pérou et dans d’autres pays andins comme la Bolivie. Dans notre hôtel (style auberge de jeunesse), le maté était à volonté. La feuille de coca stimule le corps et combat la fatigue. Il est possible aussi de la mâcher directement, nous avons testé et ça marche aussi.

3. Boire de l’eau

En altitude, on fait plus de rétention d’eau, alors buvez le plus possible!

4. Réduire l’activité physique et l’alcool

Mal altitude Pérou

Inversement, il faut non seulement réduire voir bannir l’alcool à votre arrivée (en plus, l’alcool monte plus rapidement en altitude), mais également l’activité physique. Ne vous lancez pas dans un trek le lendemain matin de votre arrivée.

5. Bonne alimentation

Mal altitude Pérou

Personnellement, je n’ai quasiment pas pu manger pendant 24 heures en arrivant. Le mieux est de consommer des repas légers et d’orienter votre alimentation vers des salades, légumes, soupes, et fruits. Si vous consommez des plats trop gras, cela va fatiguer votre organisme qui essaye de tout faire pour récupérer contre l’altitude.

6. Des médicaments

Il existe certains médicaments pour résister aux effets de l’altitude : certains aiment prendre des analgésiques du type mal de tête (ibuprofène ou paracétamol), d’autres vont carrément y aller avec du diamox mais je vous conseille de vérifier si vous n’avez pas de contre-indication.

Dans tous les cas, il est important de comprendre que pour faire face au mal de l’altitude, vous allez avoir besoin de temps, de repos, et de choyer votre corps (pas de gras, pas d’alcool, beaucoup d’eau). Les feuilles de coca et le maté seront vos meilleurs amis en arrivant!

Mal altitude Pérou

Ces conseils s’appliquent lors d’un séjour au lac Titicaca, lac le plus haut du monde! Rencontre avec les Quechuas sur le lac Titicaca


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s